Un constructeur pour votre maison dans l’Oise en Picardie

le rôle du constructeur immobilier

 

Faire construire sa maison est souvent le projet d’une vie, nécessitant de prendre toutes les précautions nécessaires à sa finalisation. Plusieurs intervenants ont un rôle à jouer avec, pour chacun, des missions bien spécifiques. Parmi eux, le constructeur immobilier sera une des pierres angulaires de toute construction neuve.
Faire construire : pièges, infos, précautions
Le rôle du constructeur immobilier en quelques mots

Le constructeur immobilier a pour rôle de bâtir des maisons en fonction des souhaits et des besoins de sa clientèle à qui il proposera des maisons sur catalogue ou sur-mesure, adaptées aux goûts et budgets des futurs acquéreurs.
Construire est la mission essentielle d’un constructeur immobilier qui peut également étendre ses services à la recherche d’un terrain pour des personnes en demande et servir d’intermédiaire avec les établissements financiers. Parmi les acteurs de la construction, il reste donc un interlocuteur privilégié dont les qualités de respect, d’écoute et de conseil sont essentielles.

Le meilleur constructeur ?

De la conception à la finalisation du projet, le constructeur se doit de réunir de nombreuses compétences dont celle avant tout, de conseil. En essayant de comprendre la façon de vivre des clients, il saura les conseiller voire les dissuader de réaliser un aménagement et les orienter vers une construction en adéquation avec leur mode de vie.
Un constructeur immobilier doit en outre, posséder des compétences juridiques, financières, et être un parfait gestionnaire.Les obligations légales du constructeurUn constructeur de maison individuelle est tenu de respecter deux types d’obligations légales.
Il a l’obligation, d’une part, de délivrer un contrat de construction de maison individuelle rédigé par lui-même et signé par les deux parties.
Ce contrat est obligatoire avant tout démarrage de construction.
Sur ce document, le professionnel s’engage :
  1. – A la livraison de la maison à des dates définies et acceptées
  2. – Au respect des prix mentionnés dans le devis de construction
  3. – A la souscription d’une garantie bancaire assurant de l’achèvement du chantier s’il ne pouvait y parvenir lui-même par suite d’un dépôt de bilan par exemple.

D’autres points doivent impérativement être mentionnés sur les contrats de constructions comme le délai de rétractation de sept jours suivant la signature, la garantie de remboursement et des vices apparents, les pénalités de retard, le descriptif des matériaux utilisés, les plans de la maison, l’échelonnement des paiements et la date de commencement des travaux.

Le constructeur est tenu, d’autre part, de s’assurer et fournir un justificatif d’assurance de responsabilité décennale contre les mal-façons. Cette obligation est induite par la réglementation, très stricte, relative aux vices cachés des constructions de maisons, stipulant que tout constructeur est responsable des dommages résultant des travaux qu’il exécute. Cette responsabilité est clairement définie dans la loi Spinetta du 4/01/1978 (Article L 241.1 du Code des Assurances) portant sur l’étendue des responsabilités des constructeurs. Ainsi, un constructeur est responsable de plein droit envers le propriétaire de l’ouvrage des dommages qui viendraient à compromettre la solidité de la construction, même si ces derniers résultent d’un vice du sol.

Il s’en trouve toutefois dégagé, s’il est prouvé que les dommages sont issus d’une cause étrangère, causés intentionnellement par le propriétaire de l’ouvrage ou résultant de l’usure ou d’un défaut d’entretien.

La responsabilité du constructeur envers les mal-façons est engagée pour une durée de 10 ans incompressibles envers le maître d’ouvrage et les éventuels acquéreurs successifs. Cette responsabilité démarre à la date de la réception des travaux lorsque le propriétaire, maître-d’oeuvre déclare, avec ou sans réserves, accepter l’ouvrage.

les plus recherchés:
  • poutre porteuse beton
0 Comments

Leave a Comment